Agro-industrie : un partenariat pour la production de jus naturels en Côte d’Ivoire

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’entreprise ivoirienne d’agro-industrie Agroci, et Tetra Pak, l’un des leaders mondiaux de l’emballage de produits alimentaires, annoncent le lancement d’un projet de production de jus naturels entièrement fabriqués en Côte d’Ivoire.

Il s’agit de de jus faits à base de divers fruits, notamment l’orange, la pomme, le raisin, produit à l’usine de la société ivoirienne basée à la zone industrielle de Bonoua (50 km Est d’Abidjan), ont précisé des responsables des deux structures, lors d’une conférence de presse, jeudi 15 juillet 2021 à l’hôtel Azalaï d’Abidjan.

“La plupart des marques de jus 100 % fruit que l’on trouve aujourd’hui dans les rayons sont majoritairement importées et souvent très chères. Et les consommateurs ivoiriens recherchent des alternatives naturelles locales aussi bonnes voire meilleures que celles importées”, a justifié le directeur commercial et marketing d’Agroci, Wassim Basho.

Mais aussi, il s’agit selon M. Basho de contribuer à l’équilibre de la balance commerciale sur ce segment, les jus naturels consommés en Côte d’Ivoire étant à 80% importé.

Ce projet qui crée, selon les conférenciers, permettra de produire par an 30 millions de litres de jus “sans conservateur, ni colorant artificiel ni sucre” sous l’étiquette “Présséa”; soit 50% de la demande du marché ivoirien.

Le directeur marketing Afrique de l’Ouest de Tetra Pak, Tarik Jalti, s’est pour sa part réjoui de ce partenariat en Côte d’Ivoire, qui constitue le « tout premier pas » de leur entreprise en Afrique de l’Ouest francophone.

“Nous sommes très heureux de faire partie de ce voyage en fournissant des équipements de traitement et d’emballage de pointe de bout en bout à notre partenaire, et en travaillant continuellement avec eux pour explorer de nouvelles opportunités sur le marché de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique de l’Ouest”, a-t-il dit, en présence de son directeur général Afrique de l’Ouest, Aruna Oshiokamele.

Il a relevé que ces emballages permettent d’étendre la durée de conservation du jus à neuf mois.

Le projet permet de créer 150 emplois directs et 200 emplois indirects, et entend jusqu’à fin 2022 atteindre 200 emplois directs et 500 emplois indirects.

Agroci qui a démarré ses activités en 2020 notamment dans la production d’eau minérale, boissons gazeuses et non gazeuses, totalise à ce jour un investissement global de 40 millions d’euros, soit 26,2 milliards de francs CFA, dont 40% financés par la Banque mondiale. Elle entend à moyen termes s’intéresser à la production de jus d’ananas produit en Côte d’Ivoire.

Source : AIP